Conscient de son rôle de prescripteur et acteur engagé de la restauration collective sous contrat, Scolarest agit depuis de nombreuses années en faveur d’une alimentation plus respectueuse de l’Homme et de l’environnement. Lutte contre le gaspillage alimentaire, campagne de sensibilisation, nouvelles recettes, ateliers culinaires… Scolarest ouvre des voies, en associant ses clients, convives et partenaires, dans une démarche de progrès continu afin de minimiser son empreinte environnementale.



S’entourer de partenaires engagés

Alors que notre marque affirme ses engagements et concrétise sa volonté d’agir pour l’environnement avec la mise en place de nouvelles actions toujours plus « vertes », Scolarest s’est associé, en mars dernier, à la Fondation GoodPlanet.

Dédiée aux jeunes, notre marque développe des partenariats durables et dynamiques lui permettant d’approfondir sa démarche et de bénéficier du savoir-faire de véritables experts ! Initiés en totale collaboration, nos projets s’inscrivent dans une volonté de promouvoir une alimentation saine et responsable. « La Fondation GoodPlanet développe de nombreux projets. Leur énergie et leur grande implication nous ont permis d’avancer sur deux sujets clés de la consommation responsable : la lutte contre le gaspillage alimentaire et la végétalisation de nos assiettes. » – Diane Roussot, Directrice marketing Enseignement.
Scolarest restauration collective enseignement
Réduire le volume de déchets alimentaires

La lutte contre le gaspillage alimentaire est, sans nul doute, l’un des grands combats de Scolarest. Pour limiter le gaspillage, « nous avons travaillé, en collaboration avec la Fondation GoodPlanet, à la création de nouveaux concepts capables de développer les consciences tout en responsabilisant les jeunes» – Diane Roussot.

• Maternelle – La cantine de Toki
Décliné en pictogrammes de produits, le menu facilite la compréhension des plus petits. Ils apprennent la saisonnalité des fruits et des légumes grâce à des animations ludiques.
• Élémentaire – Chez Toki, le restaurant
Le restaurant a été imaginé pour créer un véritable parcours convive, pédagogique et inspirant. Les enfants ont du choix et se servent les quantités qui leur conviennent en fonction de leur appétit, ce qui leur permet d’éviter le gaspillage et de mieux manger.
• Collège – Stop au gaspi, mon Éco-Resto
Un self qui responsabilise et engage les collégiens, en les aidant à prendre conscience de leur impact sur l’environnement et des effets de l’alimentation sur leur santé.
• Lycée – Le Food Spot
Du choix et de la liberté pour des lycéens qui souhaitent avoir une offre différenciée. Un self avec des stands qui changent régulièrement et une cafétéria qui se rapproche des préférences des jeunes.

Repensés en fonction des attentes des nouvelles générations quel que soit leur âge, nos concepts répondent parfaitement aux enjeux de la restauration d’aujourd’hui. La preuve, « Les établissements qui ont adopté cette stratégie ont divisé par 10 la quantité d’aliments gaspillés » – Diane Roussot.

Le végétal au cœur de l’assiette

Suite à la mise en place de la loi EGALIM, les élèves ont le plaisir de découvrir, une fois par semaine, une formule végétarienne au menu de leur restaurant scolaire. Grâce à la Fondation GoodPlanet, Scolarest va plus loin ! « L’Académie des chefs Scolarest travaille actuellement sur de nombreuses recettes cuisinées avec des produits de saison pour étoffer notre book de plats végétariens. Avec une belle mise en avant des produits. Nous pouvons compter sur le soutien de GoodPlanet pour challenger, motiver et promouvoir nos projets » – Diane Roussot.

Animer pour informer

Parmi ses nombreux champs d’intervention, la Fondation GoodPlanet déploie différents programmes de sensibilisation et de terrain en faveur de l’écologie et du vivre ensemble. Les ateliers culinaires de l’Ecole GoodPlanet – dont Scolarest est mécène – permettent aux participants d’apprendre à cuisiner responsable à partir d’aliments « recyclés ». « 10 rendez-vous sont programmés dans l’année. 6 ont eu lieu en fin 2019. Ont participé : le Lycée Sainte Catherine Le Mans (72), la Ville d’Osny (95), La Ville du Chesnay (78), l’Ecole Dupanloup de Boulogne (92). » Une initiative qui privilégie les établissements d’Ile-de-France. Et en région ? Les médiateurs GoodPlanet jouent les globe-trotteurs et interviennent directement dans les classes. « Nous avons réussi à organiser 2 ateliers « anti-gaspi » et « végétalisation » au collège de Saint-Genès à Bordeaux (33) et au sein du groupe scolaire Fénelon Notre Dame de La Rochelle (17). Les prochains auront lieu à Montpellier et à Marseille » – Diane Roussot.

Scolarest et la Fondation GoodPlanet en vidéo

Donec Phasellus Nullam dolor. at risus ipsum ut nunc diam Aenean id,