Afin d’aider les agriculteurs et producteurs locaux à utiliser leurs stocks, notamment de pommes de terre qui ont vu leurs ventes baisser durant la crise sanitaire, Scolarest se mobilise et met à disposition de ses convives ces produits de qualité et locaux.

Depuis longtemps Scolarest est engagé aux côtés des producteurs locaux et cherche à valoriser le terroir français auprès de ses jeunes gastronomes. La crise du Covid-19 a obligé les producteurs et agriculteurs à se réorganiser. « Il y a eu un premier mouvement de panique de la part des producteurs en circuit court qui craignaient une perte sèche : les consommateurs ne viendront plus à la ferme ni au marché, l’écoulement de produits devient plus compliqué. Mais passé ce moment d’incertitude, ils se sont réorganisés » – Yuna Chiffoleau, spécialiste des circuits courts, chercheuse agronome à l’INRA.*

Pour les exploitations agricoles plus grandes, le Ministre de l’Agriculture a invité le 24 mars dernier les Français à prêter main forte aux agriculteurs en mal de main d’œuvre. Un peu partout en France, nos cuisines centrales et nos Chefs se sont donc eux aussi mobilisés pour mettre au menu des produits locaux. A cette action, deux enjeux :

    – Soutenir les producteurs locaux qui ont parfois des difficultés à vendre leurs produits
    – Faire découvrir aux enfants des produits du terroir de qualité

Notre cuisine centrale de Clichy-sous-Bois (93) et nos équipes sur la cuisine du département de Chaumont ont par exemple commandé près de 3 000 yaourts à la fromagerie Laistelle. Sur notre cuisine centrale d’Athis Mons (91), ce sont des stocks de pommes de terre que nous avons commandés au producteur Cinq GE. Tandis que dans le Sud de la France, les Chefs ont souhaité mettre au menu la belle viande de notre partenaire Languedoc Lozère Viande.

Scolarest, partenaire solidaire des producteurs locaux.

* Interview donnée pour Usbek & Rica.
risus tristique sit ut amet, vulputate, mattis id libero venenatis,